TOXICITE DES EDULCORANTS DE SYNTHESE (partie 1)

Publié le par JEEP

Notre alimentation est devenue tellement industrielle que savoir lire les étiquettes est devenue une nécessité pour le consommateur averti. C’était la raison d’être de l’article du mois de septembre. Dans la continuité du décryptage de notre alimentation moderne, je vous propose ici de faire le point sur les effets des édulcorants de synthèse sur notre santé et notamment sur notre système digestif.,

En tant que naturopathe, j’insiste souvent sur l’importance d’un système digestif en bonne santé. Il est par ailleurs désormais reconnu par le corps médical que beaucoup de pathologies proviennent (ou sont entretenues) par un système digestif défaillant (déséquilibre de la flore intestinale, hyperperméabilité intestinale…).                                                                          Certes, notre mode de vie moderne nous a apporté plein de belles choses mais, avec son cortège de stress, hyper-médicalisation agressive, « malbouffe », pollution chimique, visuelle, sonore…il est également devenu, d’une façon sournoise, hautement pathogène.

C’est ainsi que sont apparues les maladies dites de « civilisation » qui, pour certaines, prennent la forme d’une véritable « épidémie » : obésité, diabète, allergies diverses, cancers, Alzheimer, autisme, etc

Nous allons voir dans cet article en quoi les édulcorants de synthèse participent, à leur niveau, à la détérioration de notre santé en s’attaquant à nos bonnes bactéries intestinales.

Qu’est-ce qu’un édulcorant de synthèse ?                                                            Les édulcorants de synthèse sont des substituts aux sucres connus pour leur haut pouvoir sucrant, mais non nutritifs. Le sucre sans les calories !! On les retrouve dans les produits alimentaires et les boissons sans qu’il y ait cependant de consensus scientifique en ce qui concerne leurs conséquences sur la santé.

On les dit « de synthèse » car ils sont issus de la transformation en laboratoire de différents composés chimiques. On les appelle également « édulcorants artificiels » ou encore « édulcorants intenses » en raison de leur pouvoir sucrant très élevé.

 

Comment fonctionnent-ils ?                                                                                    Les édulcorants de synthèse sont des molécules « vides », des « non aliments ». Le corps ne les reconnait pas comme des nutriments et n’en tire donc pas d’apport énergétique (pas de calories, sauf, par exemple, l’aspartame qui apporte 4 calories par gramme)

 

Où les trouve-t-on ?                                                                                                  Ils sont surtout présents dans une multitude de produits alimentaires, souvent estampillés « light » ou « allégés » ou « 0 sucre » : compote, yaourts, glaces, boissons énergisantes, colas, bonbons, chewing-gums, chocolat, chips...                                                                         Pour les industriels, ils permettent de remplacer avantageusement le sucre, car ils ont un très haut pouvoir sucrant, ce qui permet de réduire considérablement les coûts de fabrication.

 

Les édulcorants de synthèse sont des substances toxiques                                                          

1er exemple : cas de l’aspartame. Il est très surprenant que l’Europe, par la voix de l’EFSA ( Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) ait totalement « blanchi » cet édulcorant alors que des dizaines d’études scientifiques existent depuis des années démontrant la potentielle toxicité de l’aspartame.                                                                                                                  Selon un rapport établi par le professeur Erik Millstone (janvier 2013, université de Sussex), qui a analysé en détail les conditions d’examen de l’aspartame par la Commission Européenne, celle-ci a commis de nombreuses erreurs ayant conduit à biaiser ses conclusions.

Et pourtant, les synthèses d’études américaines (Dr Russel, Baylock, H.J Roberts) imputent à l’aspartame 92 effets secondaires dont maux de tête, nausées, insomnies, fatigue, troubles de la vue, diarrhées, etc. Les effets peuvent être lents et silencieux, et après un certain temps consister en des prises de poids, pertes de mémoires, vertiges mais aussi des symptômes semblables à des maladies telles Alzheimer, Parkinson ou diabète.

 

2ème exemple. Les effets sur notre microbiote intestinal de 6 édulcorants (aspartame, sucralose, saccharine, néotame, advantame, acésulfame potassium ont été étudiés par l’université Ben Gourion (Israël) et l’université technologique de Nanyang à Singapour.( article publié le 25 septembre 2018 dans la revue Molécules)

En effet, si des liens avaient été établis jusqu à maintenant entre la consommation d’édulcorants de synthèse et le développement de certains cancers, de troubles métaboliques comme le diabète de type 2, une prise de poids etc, les mécanismes n’avaient encore jamais été élucidés et c’est tout l’intérêt de cette étude d’apporter des éléments de compréhension..

Conclusions des scientifiques :                                                                                                      « Deux semaines de consommation d’édulcorants de synthèse ont suffi pour perturber les bactéries intestinales »                                                                                                             « C’est une preuve de plus que la consommation d’édulcorants artificiels affecte négativement l’activité de notre microbiote intestinal qui peut être à l’origine d’un large éventail de problèmes de santé » (professeur Ariel Krushmaro, coauteur de cette étude)

 

3ème exemple. Les résultats de cette étude sont confortés par ceux d’une équipe australienne.  Dans une présentation orale faite lors du congrès de l’European Association for the Study of Diabetes (EASD), une équipe de chercheurs de la faculté de médecine de l’université d’Adélaide (Australie) a raconté comment elle a observé d’autres conséquences d’une consommation d’édulcorants sur le microbiote intestinal.                                                        Leur conclusion : « Chez des sujets sains non diabétiques, deux semaines de consommation d’édulcorants de synthèse ont suffi pour perturber les bactéries intestinales et augmenter l’abondance de celles qui sont normalement absentes chez des individus en bonne santé »

Cette présentation orale a été approuvée par le comité de lecture de l’EASD. Publication à venir. A suivre donc.

Ainsi, il apparaît clairement que les édulcorants -du moins un certain nombre d'entre eux- perturbent gravement notre microbiote intestinal en favorisant le développement des mauvaises bactéries.                                                                                                                      Or, nous savons que tout déséquilibre de la flore intestinale ( notre microbiote) impacte notre état de santé ; baisse des défenses immunitaires, hyperperméabilité intestinale etc ce qui peut expliquer l'immense variété des troubles ou pathologies générés par la consommation d'édulcorants de synthèse.

Voir partie 2 le 12 octobre.                                                                                                                                             

Jean-Pierre CINIER

 

Vous trouverez le détail ainsi que toutes les références concernant les études citées en consultant les sources suivantes facilement consultables sur internet : © Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun, Sciences et avenir (octobre 2018), la nutrition.fr,  UFC Que Choisir (Aix en Provence)                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Bonjour et merci pour ce super article santé bien etre et nutrition!

Pour moi, ce qui fonctionne très bien c'est cet édulcorant 100% naturel et fabriqué en France:
http://bit.ly/Erythritol-Kalisane-1kg

Je me permets de poster le lien car Kalisane aide des centaines de personnes au quotidien!

Merci et à bientôt sur d'autres articles.
Répondre